Le 'zoo humain'

Le 'zoo humain' en Belgique

Aux XIXe et XXe siècles, de nombreux pays occidentaux organisaient une exposition mondiale. Le but? Montrer les «progrès», tant dans le domaine de l'industrie et du commerce que dans celui de l'art et de la culture.

Les expositions universelles étaient de gigantesques entreprises d’enseignement qui devaient fournir à l’humanité une image claire de l’état de la civilisation.

⎯ Lieven de Cauter, 'La vue panoramique', dans: Le rêve panoramique. Anvers et les expositions universelles 1885, 1894 et 1930. Anvers, 1993, 39.

La Belgique a organisé une exposition mondiale onze fois. Les progrès ne se sont pas seulement révélés par la présentation de toutes sortes de plaisirs techniques au public. Pour diverses raisons, les villages reconstruits, habités par des habitants «authentiques» des colonies d'outre-mer, sont devenus une attraction prisée des expositions universelles.

 

Les expositions coloniales et les villages reconstruits associés faisaient partie de l'idéal de progrès et de civilisation qui était fortement présent dans l'Europe des XIXe et XXe siècles. En présentant la population de la colonie comme «primitive» et «sauvage», une puissance coloniale pourrait encore mieux souligner les progrès de son pays. En outre, l’exposition coloniale a également été utilisée en Belgique pour convaincre les habitants de l’entreprise coloniale.

Gazet van Antwerpen, le 9 mai 1930. Légende: «Tandis que la population jette de l’argent dans le bassin, un des Noirs plonge dans le bassin de deux mètres de profondeur pour collecter de l’argent. Les gens aiment les affaires. Comment pourrait-il en être autrement, si on voit à quel point M. Martougin et tous ceux qui l'entourent rient tellement appétissant.»

(...) sauf le Palais des Colonies, dans lequel le Congo était représenté artistiquement, ethnographiquement, commercialement ... ... il y avait bien sûr aussi les villages indigènes, avec une reproduction naturelle des cabanes. “(...)” Le spectateur serait submergé être dans un bain exotique, principalement avec l'intention de gagner le sentiment de la cause coloniale.

⎯ Wynants, (M), Van Dukes et Congolais. Tervuren et l'exposition coloniale de 1897, Tervuren, 1997, 92-93.

Restez informé

Abonnez-vous à notre newsletter (en néerlandais)

Action Zoo Humain

Nieuwpoort 31-35

9000 Gand

Belgique

  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter
  • Vimeo

© 2018 by Action Zoo Humain. Proudly created with Wix.com